SOUTENANCES 2017 : ZOOM SUR LA MEILLEURE NOTE

par Webmaster.
Affichages : 2093
En vue d’obtenir le diplôme de Commissaire de Police, les élèves commissaires ont défendus les résultats de leurs travaux de recherches lors de la session 2017 des soutenances des thèmes de mémoires de l’Académie de Police. En effet, du 14 au 16 juin 2017 les différents jurys ont apprécié et noté les 45 impétrants sur la qualité de leur travail. 45 thèmes ont ainsi été évalués et les notes vont de 13,5 à17/20.
« Quelles réformes institutionnelles pour la Police Nationale? » est le thème soutenu par l’élève commissaire PALENFO A. Yacouba Sié Rachid. Celui-ci a eu la meilleure note de ces soutenances 2017. Un thème pertinent et d’actualité dans la mesure où la Police Nationale fait la une des presses depuis quelques mois. Des spéculations et des mouvements d’humeur constatés çà et là témoignent d’un climat délétère au sein du corps et entre la hiérarchie policière et leurs subordonnés. On en vient donc à se demander ce qui pourrait expliquer cette situation et ce qui doit être fait pour que les choses rentrent dans l’ordre. Ce sont autant de questions auxquelles l’élève commissaire a essayé de trouver des éléments de réponse.
Il ressort des enquêtes, qu’il existe des problèmes d’ordre organisationnels, institutionnels qui empêchent le bon fonctionnement de l’Institution. A cela s’ajoute la mal gouvernance, le manque de vision et d’unité, l’inadéquation entre grade et fonction ainsi que le manque de plan de carrière. Il convient donc de traiter le mal par la racine et de poser les problèmes sur la table pour trouver une solution durable et bénéfique à tous.
Au titre des solutions, l’impétrant a insisté sur la relecture du statut du policier, la culture de la bonne gouvernance, la spécialisation des agents, la suppression, la fusion et la création de certaines directions centrales qui seront coiffées par un Etat-Major. A titre d’exemples, il propose la création d’une Direction Centrale de l’Informatique et de la Communication qui viendra dynamiser le secteur de la communication. Aussi, faudrait-il songer à la création d’un Conseil Supérieur de la Police Nationale pour orienter la politique d’action de l’Institution qui sera présidé par le Premier Ministre.
Ce document a de façon général fait le diagnostic de la Police Nationale pour proposer des reformes qui permettront d’avoir une police compétente et efficace. Les membres du jury ont félicité l’impétrant pour son travail. Un travail qui comporte neanmoins des insuffisances. Ainsi, sur la forme le jury a invité l’impétrant à corriger les fautes et à reformuler certains titres et phrases du document. Concernant le fond du document, il lui a été demandé de relativiser sur certains points tout en apportant des éclaircissements sur certaines affirmations. Ce travail encore perfectible a été apprécié à sa juste valeur puisqu’il a reçu la note de 17/20 correspondant à la mention excellente.