PANEL SUR LA POLICE DE PROXIMITE : LE BALAI-CITOYEN PARTAGE SON EXPERIENCE DE COLLABORATION ENTRE FDS ET POPULATION

par Webmaster.
Affichages : 375

Pour des raisons diverses, la confiance des populations envers les FDS n’est pas au beau fixe alors que la confiance est primordiale dans l’instauration d’un bon climat de collaboration surtout dans la lutte contre l’insécurité. Isaac newton disait d’ailleurs : « Lorsque deux forces sont jointes, leur efficacité est double ». C’est dans ce sens que, le Balai-Citoyen en collaboration avec l’Institut Américaine pour la Paix (USIP) a jugé bon de partager leur expérience de collaboration entre FDS et population avec les élèves de la 3e promotion de l’Académie de Police. Un partage d’expérience qui a eu lieu le mercredi 29 et ce vendredi 31 mai 2019 respectivement avec les élèves officiers et les élèves commissaires.

Il était question de présenter aux élèves les résultats d’un projet pilote qui a été mis en œuvre dans la commune de Saaba. Il s’agit du projet « Dialogue sur la justice et la sécurité » qui, lancé en 2016, voit dans l’instauration d’un climat de confiance entre FDS et Population, un moyen de lutte efficace contre l’insécurité grandissante dans notre pays. Ce projet vise la résolution des conflits avec des moyens pacifiques en priorisant un dialogue inclusif qui a pris en compte tous les acteurs de la sécurité et les couches sociales de la commune de Saaba. Lequel dialogue a permis à ces acteurs d’identifier les problèmes et de proposer des solutions réalisables par eux-mêmes pour améliorer leur collaboration.

Si les uns et les autres ont reconnu que les débuts étaient difficiles, le constat actuel est d’autant plus satisfaisant que la collaboration entre FDS et population s’est considérablement améliorée. En effet, il a été noté que les services de sécurité sont mieux fréquentés et la population est plus encline à partager des informations.

Vu les résultats qui ont été présentés, les élèves ont suggéré d’étendre ce projet à toutes les communes et d’associer davantage la composante justice pour les besoins de compréhension des procédures judiciaires.