ECPAT-ACADEMIE : LA 4e PROMOTION OUTILLEE SUR LA PREVENTION ET LA REPRESSION DE L'EXPOLITATION SEXUELLE DES ENFANTS

par Webmaster.
Affichages : 491

L’exploitation sexuelle des enfants (ESE) qui est une violation fondamentale des droits de l’enfant est une réalité au Burkina Faso comme partout dans le monde. Ce phénomène fait de nombreux ravages dans nos sociétés et compromet l’avenir des enfants victimes. Afin d’outiller les Officiers de Police Judiciaire (OPJ) pour lutter contre ce phénomène, ECPAT France en collaboration avec le Direction de la Justice Juvénile du Ministère de la Justice a organisé un séminaire à l’AP le jeudi 19 décembre 2019 au profit des élèves commissaires et officiers de police de la 4e promotion.

Rappelons qu’un enfant est victime d’exploitation sexuelle lorsqu’il est contraint de se livrer à une activité sexuelle en échange d’une contrepartie (ou de la promesse d’une contrepartie) de nature pécuniaire ou non pécuniaire (une bonne note, un service etc.). Aussi, ECPAT (End Child Prostitution, Child Pornography and the Trafficking of Children for Sexual Purposes) est-il un mouvement présent dans plusieurs pays pour éradiquer l’ESE et encourager la communauté mondiale à veiller au respect des droits fondamentaux des enfants.

Tour à tour, les conférenciers ont intervenu respectivement pour :

  • -  Présenter ECPAT et un bref aperçu de l’ESE au BF avec à l’appui d’un téléfilm qui relate les témoignages de certaines victimes de l’exploitation sexuelle (M. ZOMA, Chargé de projet a l’ECPAT) ;
  • -  Expliquer les dispositions du Code Pénal sur la vente, la prostitution et la pornographie mettant en scène des enfants (M. Mathieu LOMPO, Directeur de la Justice Juvénile);
  • -  Exposer la contribution de la BRPE et le rôle des OPJ dans la prévention et la prise en charge des victimes d’ESE ainsi que dans la répression (Commissaire Principal de Police OUEDRAOGO Ouintaré, ancien Chef de la Brigade Régionale de la Protection de l’Enfance du Centre).

Avant de mettre fin au séminaire, la Direction de l’Académie de Police, à travers le Commissaire de Police MALO Tahaboué a salué les communicateurs et invité les élèves à s’approprier les enseignements afin de pouvoir diligenter les enquêtes en la matière comme il se doit.