RENTREE SOLENNELLE 2022-2023 : LE DIRECTEUR GENERAL OFFICIALISE LA RENTREE DES CLASSES

Affichages : 688

L’Académie de Police (AP) sise à Pabré a lancé officiellement ses activités pédagogiques 2022-2023 sous le thème : « Réseaux sociaux et lutte contre le terrorisme : rôle et place de la formation ». Pour cette année, c’est le Directeur Général de l’Académie de Police, le Dr Edmond TAPSOBA, Commissaire Divisionnaire de Police qui a présidé cette cérémonie de rentrée solennelle 2022-2023 le mercredi 07 décembre 2022.

Dans son discours de lancement, le Directeur général a salué la tenue de cette cérémonie qui est désormais une tradition respectée à l’AP depuis son ouverture officielle. C’est une activité hautement symbolique qui acte la rentrée des classes et le lancement des activités pédagogiques à l’Académie. Il a aussi salué l’assistance et encouragé les élèves à cultiver l’excellence tout au long de leur cursus de formation.

La rentrée solennelle 2022-2023 concerne la 7e promotion qui entame sa 2e année de formation et leurs cadets de la 8e promotion que l’Académie recevait en début octobre dernier. Sur un effectif de 90 élèves pour cette 8e promotion, on dénombre 30 élèves commissaires dont 20 tchadiens et 60 élèves officiers dont 10 tchadiens issus du concours direct de recrutement.  Cela constitue une marque de confiance renouvelée de la part des autorités tchadiennes. Monsieur le Directeur Général a profité de l’occasion pour remercier le Ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité pour son accompagnement.

A l’instar des précédentes éditions, une conférence inaugurale a été organisée dans le cadre des activités marquant la rentrée solennelle. Pour animer cette conférence portant sur les réseaux sociaux et le terrorisme, le choix s’est naturellement porté sur M. Boureima SALOUKA, journaliste-formateur, coordonnateur projets médias à la Deutsche Welle Akademie et expert en développement médias. Et c’est le Commissaire Principal de Police ZONGO Emmanuel, enseignant vacataire, ancien Coordonnateur des études et des stages de l’Académie de Police et ex Gouverneur du Sud-Ouest qui assurer la police des débats.

Deux heures durant, le conférencier a tenu les participants en haleine à travers le contexte justificatif de la thématique, les avantages et inconvénients liés à l’utilisation des réseaux sociaux, l’impact des réseaux sociaux dans la lutte contre le terrorisme ainsi que le rôle de la formation dans cette lutte. Les réseaux sociaux, considéré comme un couteau à double tranchant, sont des sites internet ou des applications mobiles qui permettent aux utilisateurs d’échanger entre eux, de partager des contenus ; de découvrir des photos, vidéos, sons, ou de s’informer sur des sujets. En effet, autant ils participent au développement, au rapprochement, autant ils contribuent à la désinformation, à l’extrémisme, à la radicalisation, pour ne citer que cela.

Au titre des recommandations, il est impératif selon M. SALOUKA, de revenir aux fondamentaux et à nos valeurs culturelles mais pas que. En effet, l’accès doit être mis sur l’éducation à tous les niveaux et surtout sur l’éducation aux médias. Cela permettra à terme d’accroitre la capacité d’analyse critique des contenus des réseaux sociaux et l’utilisation consciente et rationnelle des technologies de l’information et de la communication (TIC).

En guise de conclusion, le conférencier a répondu aux multiples questions des participants tout en insistant sur les bonnes attitudes à adopter sur les réseaux sociaux par les FDS pour freiner le terrorisme : développer des modules de formation et améliorer la veille sur les réseaux à travers des outils de vérification d’informations comme le fact-checking. « Soyez-y sans y être ! Mais rester sous les radars pour savoir ce qui s’y passe sans pour autant vous exposer », a-t-il martelé. C’est sur ces conseils avisés que la conférence inaugurale a baissé ces rideaux et rendez-vous a été pris pour des prochaines séances.

Bonne et fructueuse année académique 2022-2023 !