LA CRIMINALITE TRANSNATIONALE ORGANISEE EN QUESTION A L’ACADEMIE DE POLICE

par Webmaster.
Affichages : 990

La criminalité transnationale organisée qui se caractérise par des infractions comme le trafic de drogue et d’armes, la contrefaçon, la contrebande, la traite des personnes, le trafic illicite des migrants, le piratage informatique, le terrorisme, le grand banditisme…, est une préoccupation majeure pour les pays de la sous-région. L’Office des Nations Unies Contre la Drogue et le Crime (ONU-DC) en a fait son cheval de bataille à travers un programme de formation au profit des forces de sécurité des pays de la bande sahélienne (Mali, Niger, Burkina, …).

Ce programme est orienté sur la traite des personnes et le trafic illicite des migrants car ces infractions prennent de l’ampleur dans la bande sahélienne. Il vise principalement les encadreurs des écoles de formation de Police et de Gendarmerie afin que les élèves policiers et gendarmes se familiarisent avec les méthodes de gestion de telles infractions dans le cadre de leurs missions. C’est ainsi que vingt (20) policiers et gendarmes du Burkina Faso ont bénéficié d’une formation des formateurs en avril 2017.

Le présent atelier de formation sur le thème « la traite des personnes et le trafic illicite des migrants » a été organisée par l’ONU-DC du 20 au 22 septembre 2017 sur le site de l’Académie de police. Cet atelier avait pour objectif d’une part évaluer les formateurs formés en avril et d’autre part permettre aux élèves d’acquérir de nouvelles connaissances et d’avoir accès à la documentation concernant ces infractions. Les trente-cinq (35) élèves commissaires de la 2e promotion ont ainsi bénéficié de cette formation assurée par 10 formateurs de l’Académie de police et de l’Ecole Nationale Police (ENP), sous la supervision de Malick SY, Coordonnateur du projet, représentant l’ONU-DC.

Plusieurs modules ont été abordés au cours de cet atelier de formation. Il s'agit des modules :
-       La criminalité organisée-terminologie et réalités ;
-       La traite des personnes et le trafic illicite de migrants: contexte international et régional ;
-       Traite des êtres humains : définition et éléments constitutifs.
-       Trafic illicite de migrants : définition et élément constitutifs, distinction traite/trafic illicite de migrants ;
-       L’identification : les indicateurs pour identifier les victimes de traite/indicateur du trafic illicite de migrants
-       Conséquences de la traite sur les victimes : trauma, SPT, comportement ; les modes de contrôle par les trafiquants ;
-       L’audition des victimes : préparation de l’audition, la conduite de l’audition
-       L’enquête judiciaire : spécificité des affaires de traite des êtres humains et de trafic illicite de migrants ; les différents types d’enquête et de procédure ;
-        Les techniques spéciales d’enquête ;
-      L’enquête financière parallèle en vue de la saisie et de la confiscation des avoirs criminels (PV d’investigation) ;
-        La fiche d’investigation ;
-        La coopération internationale : les différents circuits de la coopération judiciaire en matière pénale.
 

L’Académie par la voix de son Directeur, a salué l’initiative et remercié l’ONU-DC qui contribue ainsi à renforcer les compétences de ces formateurs d’une part et d’autre part à initier ces élèves Commissaires aux problématiques de la criminalité transnationale.