CONFERENCE PUBLIQUE POUR OUTILLER LES ELEVES DE L’ACADEMIE DE POLICE SUR LA CORRUPTION ET SES MEFAITS

par Webmaster.
Affichages : 446

Les régions du Sahel et du Nord sont confrontées à la recrudescence des cas attaques terroristes et d’extrémisme violent qui prennent de l’ampleur depuis quelques années. Face à cette situation, l’Etat burkinabé a mis en place en 2017 le Programme d’Urgence pour le Sahel (PUS) pour apporter des réponses idoines. Cependant, les populations ont de moins en moins confiance en l’administration et aux FDS et cela joue négativement sur la collaboration qui est primordial pour cette lutte.

C’est dans cette optique qu’un projet a été initié par l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) et le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) avec l’appui du Fonds des Nations-Unies pour la Consolidation de la Paix (PBF) pour le renforcement de la confiance entre l’administration, les administrés et les FDS. Pour ce faire, des campagnes de sensibilisation sont menées au profit de ces trois entités sur « la corruption et ses méfaits » car la corruption est l’un des principaux facteurs de cette perte de confiance. C’est ainsi que le mercredi 26 juin 2019 à l’Académie de Police (AP), une conférence publique a été organisée à cet effet pour outiller les élèves commissaires et officiers de police de la 3e promotion. Etant donné que le Policier est un acteur majeur dans la lutte contre la corruption, il se doit d’incarner les valeurs d’intégrité et « d’incorruptibilité » qu’on attend de lui.

Cette conférence publique a été marquée par :

  • -  Le mot de Mr Mathieu CIWELA, représentant résident du PNUD au Burkina Faso ;
  • -  L’exposé de Mr Calixte SOMDA du Réseau National de Lutte Anti-Corruption (REN-LAC) sur « La corruption et ses méfaits : état des lieux de la corruption à la PN » ;
  • -  L’exposé du Pr Luc Marius IBRIGA, Président de l’ASCE-LC sur « Le cadre juridico-institutionnel de la lutte contre la corruption au BF » ;
  • -  L’exposé de Mr Ladji BAMA sur « Les cas de corruption relayés par la presse ».

Ces communications aussi intéressantes les unes que les autres ont laissé place à des échanges et partages d’expérience avec les participants qui n’ont pas manqué de poser des questions. Apres quoi ces derniers ont reçu de la part des organisateurs de la conférence, des attestations de participation.

Avant que cette conférence ne referme ses portes, Mr le Coordonnateur des Etudes et des Stages, représentant le Directeur de l'AP a tenu a remercié les organisateurs pour cette initiative et souhaité que l’AP puisse profiter de telles occasions pour parfaire la connaissance de ses élèves sur de telles thematiques.