UN « VISA » POUR L’ACADEMIE DE POLICE : ENTRETIEN AVEC L’AUTEUR DE L’OUVRAGE

par Webmaster.
Affichages : 989

Il est lancé chaque année un concours professionnel dans l’institution policière, pour permettre aux Officiers et Sous-officiers de suivre leur formation initiale à l’Académie de Police (AP) pour intégrer les corps des commissaires et officiers de la Police Nationale. Les candidats sont soumis à des épreuves sportives et des épreuves écrites et orales en Police Judiciaire (PJ) et Police Administrative (PA). La réussite à ce concours passe donc par une préparation personnelle conséquente. De ce fait, les candidats peuvent compter sur des formations et documents qui reviennent sur les techniques et informations nécessaires à maitriser.

L’élève commissaire de police SANKARA Bassiro vient d’ailleurs de publier son document intitulé le VISA pour accompagner les policiers qui préparent le concours professionnel. Il nous a accordé un entretien exclusif que nous vous invitons à lire.

  • -  Bonjour à vous ! Qui est l’auteur du livre le VISA ?

Je me nomme SANKARA Bassiro et je suis né le 20/09/1991 à Léo. En 2012, j’obtenais mon Baccalauréat Série-C avant d’intégrer l’Université de Ouagadougou où j’ai décroché mon DEUG II en Sciences Economiques et de Gestion en 2014. Je suis l’auteur du livre intitulé  « Le VISA » qui au passage, est mon premier que je publie.

  • -  Pouvez-vous revenir un peu sur votre parcours professionnel ?

En 2014, j’ai été admis à l’Ecole Nationale de Police (ENP) pour la formation initiale des élèves officiers de Police. A l’issu de cette formation j’ai été affecté à la Division des Investigations Criminelles (DIC) ou j’ai servi de 2016 à 2019. Durant cette période, j’ai décroché parallèlement une Licence en Gestion des Ressources Humaines à l’Ecole Supérieure de Commerce et d’Informatique de Gestion (ESCO-IGES) et validé mon année de Master I. C’est d’ailleurs dans cette même année (2019) que j’ai été admis à l’AP suite à mon succès au concours professionnel de recrutement d’élèves commissaires de police.

  • - 2019 est une année inoubliable pour vous apparemment. Outre ces succès retentissants sur les plans académique et professionnelle, vous avez publié un document intitulé le VISA courant septembre 2019. Pourquoi vous avez pensé à la rédaction d’un tel document?

Apres mon succès au BAC, j’ai commencé à rédiger un document de mathématiques mais les moyens ont fait défaut. Heureusement, la flamme a été ravivée par les encouragements des collègues de la DIC et les expériences professionnelles que j’y ai acquis. Mais il faut dire que c’est à partir du moment où j’ai commencé à me préparer pour le concours professionnel que j’ai véritablement nourri cette idée.

En effet, au sortir des différentes formations préparatoires aux concours professionnels à l’ENP, j’ai réalisé que ma conception de la préparation des concours différait un peu de celle de mes devanciers. J’ai alors décidé, avec les connaissances acquises, de m’inspirer d’eux pour rédiger Le VISA et offrir un outil supplémentaire à mes collègues et collaborateurs qui sont candidats aux concours professionnels.

  • -  Pouvez-vous nous parler du VISA ?

Le VISA est un document de PJ qui en 217 pages, revient sur des thématiques du Droit Pénal Général et du Droit Pénal Spécial. Plus qu’un document de préparation au concours professionnel, Le VISA s’impose comme un outil de travail pour le policier, en particulier dans les services de PJ. En effet, les Officiers de Police Judiciaire doivent diligenter les enquêtes avec une parfaite maitrise de la phase et des techniques d’enquêtes en PJ pour éviter les vices de formes. C’est ainsi que Le VISA propose en plus des sujets types et des techniques spéciales recommandées aux candidats, un résumé succinct de certains textes règlementaires et législatifs dont les lois portant le Code de Procédure Pénale et le Code Pénal.

  • -  Depuis la parution de votre document en septembre 2019, quels sont les retours que vous avez de part et d’autre ?

De prime abord, je ressens une satisfaction personnelle pour avoir pu rédiger un tel document. Au-delà de cette satisfaction, les milles premiers livres se sont écoulés très vite et nous en sommes actu à 2500 exemplaires. De jour comme de nuit, des policiers me contactent pour m’encourager et demander des conseils pratiques pour préparer au mieux leur concours professionnel. Je ne peux que m’en réjouir !

  • -  Est-ce le dernier livre de M. SANKARA ?

Loin de là ! En effet, Je travaille de concert avec un collègue sur un document de PA qui devrait paraitre d’ici-là en guise de complément au VISA qui est un document de PJ. A l’issu de cela, je compte me concentrer sur un document qui traitera des enjeux de la mobilité au sein de la PN. Un thème en rapport direct avec mon domaine de formation qu’est la Gestion des Ressources Humaines (GRH).

  • -  Nous sommes au terme de cet entretien, est-ce-que le nouvel auteur que vous êtes aurait un dernier mot ?

J’exhorte le personnel et les élèves de l’AP à avoir de grandes ambitions en matière de formation continue. En ce sens qu’il faut nécessairement poursuivre les études pour un développement personnel et une PN qui regorge des spécialistes dans divers domaines. Aussi, tout policier doit-il se cultiver et de ce fait, j’invite tous mes collègues à lire et a beaucoup lire pour briser les chaines de l’ignorance.

Je m’en voudrais de ne pas réitérer mes sincères remerciements à l’endroit de l’administration de l’AP et de toutes les personnes ressources pour leur accompagnement. Je profite de cette tribune pour inviter mes collègues à se procurer Le VISA qui coute la modique somme de cinq mille (5 000) Francs CFA.

  • -  Merci M. Bassiro SANKARA. Rappelons qu’il est élève commissaire de police en formation à l’Académie de Police et auteur du « VISA ». Pour toutes fins utiles, vous pourrez lui laisser un mail au : bassirosankara@yahoo.fr. Nous lui souhaitons pleins de succès dans sa carrière et beaucoup d’inspiration pour la rédaction de ces futurs ouvrages.

 

Un entretien réalisé par Aimé OUEDRAOGO de la Cellule de Communication de l'Académie de Police