RETOUR EN DETAILS SUR LES MESURES BARRIERES EN VIGUEUR A L’ACADEMIE DE POLICE DEPUIS LA REPRISE DES COURS

par S. WAONGO
Affichages : 186

La date du 12 mai 2020 marquait la reprise des cours à l’Académie de Police (AP) depuis la fermeture des écoles le 14 mars pour cause de coronavirus. Nos précédentes publications énuméraient les mesures prises par la Direction de l’AP pour garantir des conditions optimales de reprise des activités pédagogiques. Nous vous invitons à lire le Commissaire de Police MALO Tahaboué qui revient en détails sur ces mesures.

Commissaire de Police MALO Tahaboué, Chef de la Division de l’Enseignement Général :

Des dispositions ont été prises par la Direction sur les plans sanitaire, disciplinaire et pédagogique. Au titre des dispositions sanitaires, l’Infirmerie de l’AP a supervisé la désinfection des bureaux, des salles de cours, des dortoirs et de l’espace de vie. Outre la désinfection qui se fait en continue depuis la reprise des cours, l’entrée à l’AP a été conditionnée par le contrôle de la température.

Quant au respect de la discipline, les encadreurs s’assurent depuis le 12 mai du lavage systématique des mains et du port obligatoire des cache-nez même pendant les cours. D’autre part, les rassemblements et les contacts entre encadreurs et élèves sont réduits au strict minimum pour minimiser les risques de contamination.

Toutes les mesures énumérées plus haut sont des préalables à la reprise et à la continuité des activités pédagogiques qui ont repris le 12 mai dernier. Pour instaurer un climat propice à l’administration des cours, les enseignants respectent une distance d'au moins 3m avec les élèves et évitent de circuler dans les allés. Aussi, pour plus de sécurité, les élèves sont-ils en observation permanente et sont interdits de sortie jusqu’à nouvel ordre. 

Et par rapport à ces mesures et au climat dans lequel leur cours sont administrés, le Délégué Général de la 5e promotion a réagi au nom des élèves. Si ce dernier salue les mesures prises par l’administration, il reconnait que c’est une situation inhabituelle et parfois inconfortable. Un inconfort dû précisément au port systématique des cache-nez et la distanciation. Mais qu’à cela ne tienne, il a invité ses promotionnaires au strict respect des mesures édictées.