Série de formation au profit des Assistants de Police de la Direction de la Police des Frontières

par S. WAONGO
Affichages : 741
Dans le cadre du projet « Police Citoyenne » qui vise le rapprochement Police-Population, une formation a été organisée à l’intention les Assistants de Police de la Direction de la Police des Frontières. Cet atelier de formation s’est tenu du 07 au 09 septembre 2016 à l’Hôtel Excellence de Ouagadougou. L’atelier a regroupé 50 participants des Directions de la Police des Frontières (DPF), des Transmissions
Informatiques (DTI) et de la Sureté de l’Etat (DSE).
Les policiers aux frontières sont chargés du contrôle de la circulation transfrontalière et de la sécurité aux frontières terrestres, ferroviaires et aérienne. En plus de cela, ils confrontés aux attaques terroristes qui font rage dans la sous-région. De ce fait, la rigueur et la vigilance sont de mise. Aussi, doivent-ils être accueillants, courtois et respectueux des droits des usagers afin qu’a travers leurs agissements, les étrangers aient une bonne impression du pays des Hommes intègres. Au cours de l’atelier de formation, 07 modules ont été développés à l’intention des participants. Ce sont :
         -         La police de proximité ;
         -         Le policier en situation de communication professionnelle ;
         -         La prestation de services de la police nationale : stratégies pour une pleine satisfaction des usagers ;
         -         La recherche et la collecte des informations aux frontières;
         -         L’accueil et la communication aux frontières;
         -         Le respect des droits humains en maintien de l’ordre et en police judiciaire ;
         -         La gestion du stress.
Des membres de certaines organisations de la société civile de la ville de Ouagadougou ont été invités pour prendre part à un panel Police – OSC. Ce panel a donné lieu à des débats francs et constructifs. Les OSC ont profité de l’occasion pour émettre des recommandations et des propositions à l’endroit des politiques et de l’institution policière pour la sécurisation des frontières et l’amélioration des relations Police – Population. Les deux partis se sont dits satisfaits des échanges et disposés à multiplier les sensibilisations pour aplanir les incompréhensions.